Accueil Communiqués
Communiqués
HISTOIRE DE LA COMMUNAUTÉ MÉTISSE HISTORIQUE EN OUTAOUAIS PDF Imprimer Envoyer

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE            Maniwaki, le 25 février 2017

 

SOURCE : COMMUNAUTÉ MÉTIS AUTOCHTONE DE MANIWAKI
Serge Paul et Pierrette L'Heureux : 819-441-2444

 

HISTOIRE DE LA COMMUNAUTÉ MÉTISSE HISTORIQUE EN OUTAOUAIS

Communauté Métis Autochtone de Maniwaki est particulièrement fière d'annoncer la publication sur son site internet de l'histoire de base de la communauté métisse historique le long des rivières Gatineau et du Lièvre entre 1838 et 1848, un pan jusqu'ici méconnu de l'histoire du Canada : http://www.autochtones-maniwaki.com/

 

L'organisme publie également la liste des noms des 26 familles souches métisses identifiées à ce jour le long des deux rivières, laquelle révèle l'ampleur du métissage en Outaouais avant l'ouverture de la région à la colonisation entre 1838 et 1870 : Asselin - Beaudoin - Beaulieu - Beauregard - Danis - David - Faubert/Foubert - Fournier - Godin - Jussiaume - Kitchinapueit - Lavallée - Lavigne - McDougall.- McKenzie - McGregor - Nault - Neveu dit Lacroix - Paquette - Paul - Riel - Sabourin - Séguin - Tomosko - Truchon dit Léveillé - Vanasse - Vignola/Violon.

 

Ces familles métisses ne sont pas les seules dans la région. Au total, entre 1763 et 1870, le chercheur Guillaume Marcotte identifie 240 Métis en Outaouais inférieur issus du monde fascinant de la traite des fourrures. Voilà les autres noms de famille de ces Métis : Barbot - Beads - Bastien - Béchamp - Brazeau - Brizard - Cadot - Coton - Dorion - Caillé - Campion - Chalifoux - Chevalier - Constant - Fidegrand - Gagnon - Godchère - Hodgson - Jourdain - Lacroix - Langevin - Laronde - Lepage - Maranda - Martel - McDonnell - McKay - Morin - Pitremon -  Rainville - St-Denis - St-Jean - Taylor.

 

L'histoire de cette communauté découle de savantes recherches en Histoire, en Démographie, en Généalogie et de l'étude pointue des relevés des arpenteurs en Outaouais au milieu du 19ème siècle. Elle s'inscrit dans le cadre d'une cause-type en justice pour prouver l'existence de la communauté historique en Outaouais : Procureure générale du Québec contre Royal Séguin et la Communauté, Cour supérieure, district de Labelle, Palais de Justice de Mont-Laurier, cause no. 150-05-002108-001.
Séguin et la Communauté font en effet face à une requête de Québec en dépossession (ou éviction) des lieux occupés à l'aide d'un camp sommaire sur les Terres de la Couronne dans le canton McGill, près du Lac des Sables. Ils opposent des droits ancestraux métis de chasse, pêche, cueillette et trappage pour s'alimenter et celui accessoire d'occuper les terres de la Couronne à l'aide d'abris sommaires pour les exercer, selon l'article 35 de la Constitution.

 

Mettre fin au racisme systémique et culturel envers ce groupe de Métis

 

La Communauté fait appel à la générosité de ses membres pour constituer un fonds de défense pour mettre fin au racisme systémique et culturel par omission envers les Métis de la région par les deux ordres de gouvernement.

 

Référant à l'arrêt Daniels qui a reconnu la compétence du Fédéral envers les Métis en 2016, elle demande également au Premier ministre Justin Trudeau et à la Couronne canadienne d'initier des séances de consultation avec ses représentants, de négocier de bonne foi (on trust) et de lui octroyer un appui financier pour identifier tous les Métis de la région.

 

__________________________


Serge Paul
Président Chef
Communauté Métis Autochtone de Maniwaki
819-441-2444
270, rue Notre-Dame
Maniwaki, Qc
J9E 2J8
Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3